B


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


BENOÎT FRANÇOIS

Professeur d'histoire de l'art (1870-1947)


ÉTUDES
Baccalauréat ès lettres en 1888 ; boursier de licence à la faculté des lettres de Paris (1889-1890) ; licence ès lettres en 1890 ; boursier d’agrégation (1892-1893) ; agrégation d’histoire (1er) en 1893 ; boursier d’études (1893-1895) ; doctorat ès lettres en Sorbonne en 1897.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur au lycée de Douai (1895-1896) ; professeur au lycée de Chartres (1896-1897) ; professeur au lycée d’Amiens (1897-1899) ;
chargé de cours d’archéologie et d’histoire de l’art à la faculté des lettres de Lille et professeur au lycée Fénelon de Lille (octobre 1899-1903) ; professeur-adjoint d’histoire de l’art à la faculté des lettres de Lille (7 mars 1903) ; professeur titulaire d’histoire de l’art (1er novembre 1905) ; retraite le 30 avril 1937 ; poursuit son enseignement quelques mois encore.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Les écrits du sculpteur Falconet (1897) ; L’art français sous la Révolution et l’Empire (thèse, 1897) ; Expériences d’enseignement et d’éducation réalistes (1899) ; L’art des jardins (1903) ; William Hogarth : biographie critique (1904) ; Hans Holbein (1905) ; Reynolds (1905) ; La peinture au musée de Lille (plusieurs tomes, à partir de 1909) ; Un maître de l’art : Blake le visionnaire (1910) ; Histoire de l’architecture (plusieurs tomes de l’Antiquité au Gothique, à partir de 1911).

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Semble bénéficier du soutien marqué d’Ernest Lavisse contre les critiques acerbes d’Alphonse Aulard lors de la soutenance de sa thèse : « Monsieur Lavisse qui ne vient pas souvent, était venu pour faire briller son ancien élève ». « Un artiste et un savant » signale le recteur en 1936 dans son rapport de notation.

Il joue un rôle très important dans l’organisation de l’Institut d’histoire de l’art de la faculté lilloise qu’il réorganise ; il combat constamment pour obtenir des moyens supplémentaires et agrandir la superficie disponible. Le professeur Benoit accorde aussi une grande place à la diffusion, dans la région, des approches artistiques. Il met en place un système de prêt de reproductions des grandes œuvres de la peinture européenne, destiné aux enseignants du primaire et du secondaire.
Il travaille également en étroite collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Lille où il réalise aussi de nombreux cours. Le professeur Benoit a essayé un temps de retourner sur Paris : « ne pouvant supporter le climat de Douai qui depuis mon installation m’a fait souffrir de la gorge et des bronches, je demande mon déplacement. Originaire de Paris, ayant toute ma famille, je désire être maintenu à proximité de la capitale : Amiens, Rouen, Reims, Orléans, Tours, Troyes » (remarque du fonctionnaire en 1893 sur son dossier : Arch. dép. Nord, 2 T 161).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]