B


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


BORNECQUE HENRI

Professeur de langue et littérature latines (1871-1935)


ÉTUDES
Lycée de Versailles ; baccalauréat ès lettres (1886-1888) ; boursier de licence (1890-1891) en Sorbonne ; lycée Louis-le-Grand ; élève de l’École normale supérieure (1892-1895) ; agrégation de grammaire en 1895 (7e) ; thèse de doctorat ès lettres en Sorbonne, le 14 décembre 1898.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur délégué au lycée Concorcet (avril à septembre 1896) ; professeur délégué au lycée Montaigne (1er-31 octobre 1896) ; en congé (1er novembre 1896- 31 décembre 1896) ; professeur au lycée de Châteauroux (janvier 1897-30 août 1898) ; professeur au lycée de Poitiers (octobre 1898-août 1899) ; maître de conférences de langue et littérature latines à la faculté des lettres de Rennes (1er octobre 1899) ;
maître de conférences de langue et littérature latines à la faculté des lettres de Lille (1er novembre 1900) ; professeur adjoint (1er mars 1903) ; professeur de philologie latine à la faculté des lettres de Lille (1er novembre 1906) ; professeur de langue et littérature latines à la faculté des lettres de Lille (14 mars 1913-15 octobre 1935).

PRINCIPAUX OUVRAGES
La prose métrique dans la correspondance de Cicéron (1898) ; Précis de prosodie et de métrique grecque et latine à l’usage des candidats à l’agrégation et à la licence (1900) ; Les clausules métriques latines (1903) ; Les auteurs latins du programme (éditions par niveau d’études, à partir de 1911) ; Rome et les romains : littérature, histoire et antiquités (1912) ; Ovide : L’art d’aimer (trad. commentée, 1924) ; Grammaire française ; 150 versions latines graduées et annotées pour la préparation du baccalauréat (1929) ; Ovide : Les Amours (trad. annotée, 1930) ; Cicéron : Discours (trad. 1930 et après) ; Sénèque le rhéteur (2 e éd., 1932) ; Tite Live (1933) ; Tacite : Annales (1933) ; Tacite : Historia (1934) ; Dictionnaire latin-français (1936) ; Cours complet de langue latine (par niveau d’études, à partir de 1936) ; Cicéron : De l’orateur (1937) ; Comment faire un thème latin ? (1938) ; Comment faire une version latine ? (1939) ; Deux Cent versions latines proposées aux examens de l’École normale supérieure et aux bourses de licence (1942) ; Les catilinaires de Cicéron (traduction et édition critique). L’essentiel de ses travaux de traduction, pour les auteurs classiques, est édité chez Guillaume Budé. Sa bibliographie comprend au total plus de 160 références.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Les thèses d’Henri Bornecque ne sont pas très bien accueillies en Sorbonne. Le rapport d’Alfred Croiset note : « Et pourtant, ces thèses ont été faites trop vite. Il y a trois ans seulement que M. Bornecque a quitté l’École normale où il avait comme à Louis-le-Grand, la réputation d’un élève laborieux plutôt que distingué. Mais il est pressé, trop pressé d’arriver [...]. La thèse latine n’est au fond que la préface de la thèse française [...]. Hâte à l’écrire » (rapport du 14 décembre 1898). « Monsieur Bornecque unit à des qualités professionnelles exceptionnelles, un effort scientifique dont témoigne l’abondance de ses publications. Sa collaboration à la collection Guillaume Budé, d’autres traductions de textes latins dénotent avec une activité inlassable, une connaissance des œuvres de l’Antiquité latine qui classe M. Bornecque au premier rang des latinistes français » (rapport du doyen Hubert pour l’année 1933-1934).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]