G


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


GUERLIN DE GUER CHARLES

Professeur de langue et littérature françaises (1871-1948)


ÉTUDES
Lycée de Caen ; baccalauréat ès lettres à Caen (1889) ; élève de la faculté des lettres de Caen ; licence ès lettres en 1891 ; poursuit ses études en Sorbonne après 1892 ; étudiant à l’université de Halle (Allemagne) ; pensionnaire de la Fondation Thiers ; diplômé de l’École des Hautes Études avec une thèse de phonétique (1898) ; docteur ès lettres en Sorbonne le 30 avril 1902.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Chargé de cours à l’école normale de Caen (1899-1902) ; enseignant dans le secondaire de 1903 à 1925 (22 ans) ; délégué dans les fonctions de professeur de grammaire au collège de Châtillon-sur-Seine (30 septembre 1903-janvier 1904), délégué dans les fonctions de professeur de grammaire au collège d’Auxerre (janvier 1904-novembre 1905) ; professeur aux lycées du Puy (20 novembre 1905-octobre 1907), de Caen (24 octobre 1907-juillet 1913) et de Lille (5 juillet 1913-1925) ;
chargé de cours de langue et littérature françaises à la faculté des lettres de Lille le 17 décembre 1924 (suppléant du professeur Clément détaché à l’université du Caire) ; professeur titulaire de grammaire et de philologie française à la faculté des lettres de Lille (29 janvier 1929) ; retraite le 26 juin 1939.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Le patois normand : introduction à l’étude des parlers de Normandie (1896) ; Essai de dialectologie normande : l’étude de la palatisation des groupes consonniques fl, kl, gl, pl, bl (École des Hautes Études, 1899) ; Atlas dialectologique de Normandie (1900) ; Le parler populaire dans la commune de Thaon en Calvados : phonétique, morphologie, syntaxe, folklore, suivis d’un lexique de tous les mots étudiés (thèse, 1902) ; Le Roman de Renart (1930) ; Les voyelles toniques du vieux français (traduction française d’Hermann Suchier avec un index et un lexique) ; articles dans la Revue pédagogique et la revue L’Éducation Nationale (observations psychopédagogiques…) ; articles dans la Revue de Philologie, la Revue du Nord (« Notes de dialectologie picarde et wallonne ») ; « Chronique de toponymie, III, Région du Nord et Normandie » dans la Revue d’Études anciennes, XXXIV (1932).
En 1931, il commence la rédaction d’une grande enquête sur l’état actuel des parlers populaires dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. (cours de dialectologie en prévision).

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
A consacré beaucoup d’énergie à faire connaître l’Université de Lille et la culture française à l’étranger en tant que directeur de l’Institut d’expansion universitaire lillois (accueil des étudiants étrangers, organisation de cours de vacances à Boulogne-sur-Mer ; nombreuses missions en Europe : Angleterre et Écosse en 1922, 1923 et 1930 ; Europe Centrale en 1928 ; Europe du Nord en 1931). A candidaté sans succès au poste de directeur général de l’enseignement en Indochine en 1934. « Monsieur le professeur Guerlin de Guer déploie dans tous les domaines où elle est appelée à s’exercer la plus grande autorité. Professeur sur qui repose toute la charge de l’enseignement de la grammaire française et de l’histoire de la langue. Directeur des cours de vacances de Boulogne-sur-Mer, il a su les maintenir à un niveau très satisfaisant [...]. L’activité scientifique de Monsieur Guerlin de Guer est attestée par ses nombreuses publications » (rapport de notation en 1936-1937).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]