H


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


HUMBERT JEAN

Professeur de langue et littérature grecques (1901-1980)


ÉTUDES
Établissements secondaires parisiens ; lycée Louis-le-Grand ; admis à l’École normale supérieure en 1921 ; scolarité à l’École normale supérieure (1921-1925) ; licence ès lettres ; agrégation des lettres en 1925 ; boursier de doctorat en Sorbonne (1925-1927) ; diplômé de l’École des langues orientales pour le grec moderne (1927) ; doctorat ès lettres en Sorbonne le 15 janvier 1931.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur au lycée d’Amiens (1929-1931) ; maître de conférences de philologie classique à la faculté des lettres de Lyon (1931-1934) ;
maître de conférences de langue et littérature grecques à la faculté des lettres de Lille (1934) ; professeur de langue et littérature grecques à la faculté des lettres de Lille ; il quitte Lille provisoirement de 1942 à 1944 pour occuper un poste d’inspecteur d’académie à Paris ; professeur de langue et littérature grecques à la faculté des lettres de Lille (1944 à 1953) ; chargé d’un cours complémentaire de langue et littérature grecques en Sorbonne à partir de 1948 ; maître de conférences de poésie grecque à la Sorbonne (21 octobre 1953) ; professeur titulaire de la chaire de philologie grecque en Sorbonne ; retraite en 1973.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Polycratès, l’accusation de Socrate et le Gorgias (1930) ; La disparition du datif en grec du premier au dixième siècle (thèse, 1931) ; Syntaxe grecque (3 éditions de 1946 à 1960) ; Manuel de thème grec (1953) ; Initiation pratique au grec (1960) ; Pratique du grec ancien (1961) ; Contre Midias de Démosthène (texte commenté, 1962) ; Socrate et les petits socratiques (1967) ; Petite histoire de la langue grecque (1972) ; Hymnes homériques (texte commenté, 1976).

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Secrétaire de l’Association Guillaume Budé. Il apporte à la section des lettres classiques de la faculté des lettres de Lille un renom considérable par l’importance et la haute valeur de ses travaux. « Sa thèse de doctorat sur la disparition du datif en grec est remarquable par le souci de saisir la langue grecque dans sa continuité depuis les plus anciens textes jusqu’à nos jours et de scruter dans la langue d’Homère, les indices qui laissent pressentir déjà la façon dont se formera le grec moderne ; cette méthode qui s’impose et qui a fait de lui un maître dans les études de syntaxe trouvait dans la disparition du datif et dans les divers efforts de la langue pour créer des tournures concurrentes, une de ses plus suggestives applications [...]. C’est dire que l’autre œuvre maîtresse de Jean Humbert, sa syntaxe grecque, familière à tant d’étudiants, fut attendue et saluée comme l’instrument de travail créé par le savant le plus qualifié » (Bull. Ass. Guillaume Budé, octobre 1980, p. 241-242).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]