J


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


JASINSKI RENÉ

Professeur de langue et littérature françaises (1898-1985)


ÉTUDES
Lycée de Bourges ; lycée Louis-le-Grand (1915) ; licence ès lettres en Sorbonne en 1916 ; mobilisé en 1917 comme artilleur ; blessé en 1918 ; admis à l’École normale supérieure dans la promotion spéciale des démobilisés de 1919 ; scolarité à l’École normale supérieure (1919-1921) ; licence ès lettres ; agrégation des lettres en 1922 ; pensionnaire de la Fondation Thiers (1923-1926) ; thèse de doctorat ès lettres en Sorbonne, le 19 juin 1929.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Chargé de la suppléance au lycée Louis-le-Grand (octobre 1922) ; préparateur à l’École normale supérieure et boursier de doctorat en Sorbonne (1922-1923) ; pensionnaire de la Fondation Thiers (octobre 1923) ; préparateur à l’École normale supérieure (1926-1927) ;
suppléant de Georges Ascoli à la faculté des lettres de Lille (7 mars 1929) ; maître de conférences de langue et littérature françaises à la faculté des lettres de Lille (4 décembre 1930) ; professeur de langue et littérature françaises à la faculté des lettres de Lille (18 juillet 1933) ; maître de conférences suppléant à la faculté des lettres de Paris (10 mars 1942) ; maître de conférences de langue et littérature françaises en Sorbonne (22 juin 1943) ; professeur sans chaire (3 juin 1944) ; professeur titulaire (6 mars 1947) ; déplacements nombreux dans les grandes universités américaines (Harvard, Chicago, Columbia University, Université Laval de Québec…) à partir de 1946 ; détaché auprès du ministre des Affaires Étrangères en tant que professeur aux USA (19 octobre 1953) ; titulaire de la chaire de littérature française à Harvard (1953) ; retraite le premier octobre 1957.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Une amitié amoureuse : Marie Nodier et Fontaney (1926) ; Les années romantiques de Théophile Gautier (thèse, 1929) ; Les poésies complètes de T. Gautier (3 vols, 1932) ; Histoire de la littérature française (1947, deux volumes) ; Le Mariage de Figaro (1948, 3 volumes) ; Vers le Vrai Racine (1958) ; Molière et le Misanthrope (1962) ; La Fontaine et le premier recueil de ses fables (2 vols, 1966) ; Précis de littérature française (1969).

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Son grand-père doit quitter la Pologne en 1848 car il a participé à l’agitation révolutionnaire du « printemps des Peuples ». De nouveau mobilisé en 1940 et blessé ; échappe de justesse à la captivité en Allemagne ; participe au sein des FFI aux combats de la Libération de Paris.
Il s’occupe à Lille de la Revue d’histoire de la philosophie et la transforme en Revue d’histoire de la philosophie et d’histoire générale de la civilisation ; secrétaire général de la Revue d’histoire littéraire de la France. Sa nomination en tant que maître de conférences à la Sorbonne en 1942 est contestée par quelques universitaires et administrateurs proches de Vichy qui avaient un autre favori et qui lui reprochent ses origines étrangères. La commission de spécialistes de la Sorbonne répond : « Monsieur le secrétaire d’État à l’Éducation nationale a fait remarquer à propos de ce vote que Monsieur Jasinski avait fait preuve d’un fâcheux manque de courage en ne faisant pas le moindre effort pour regagner son poste à Lille » (désormais en zone interdite). La commission signale alors que René Jasinski a tout fait pour rejoindre son poste. Une lettre de l’intéressé datée du 8 janvier 1942 explique son non-retour sur Lille. Il a participé aux combats de mai-juin 1940, faisant la campagne de Belgique et la retraite du Nord puis la bataille de la Somme avant de se replier sur Paris. Il était possible de revenir dans le Nord entre juillet et septembre 1940 mais le professeur Jasinski était alors malade, évacué le 10 juin 1940 par le train sanitaire vers Dax. À partir d’octobre, l’accès à la zone interdite n’a plus été possible malgré les nombreuses demandes de l’enseignant qui s’est déplacé quatre fois dans les bureaux concernés afin d’obtenir les papiers nécessaires.

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]