J


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


JOUGUET PIERRE

Professeur d'histoire ancienne et de papyrologie (1869-1949)


ÉTUDES
Lycée de Nîmes ; baccalauréat ès lettres ; lycée Henri IV de Paris, admis à l’École normale supérieure en 1889 ; service militaire (1889-1890) ; scolarité à l’École normale supérieure (1890-1893) ; licence ès lettres (1891), agrégation de grammaire (1893, 8e) ; École française d’Athènes (1893-1896) ; Institut français d’Archéologie Orientale (1896-1897) ; docteur ès lettres en Sorbonne, le 8 juin 1911.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Maître de conférences de grammaire et philologie à la faculté des lettres de Lille (1898-1910) ; maître de conférences de philologie et d’antiquités à la faculté des lettres de Lille (1910-1911) ; professeur d’histoire ancienne et de papyrologie à la faculté des lettres de Lille (1911-1914 et 1918-1920) ; directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (1920-1927) ; professeur sans chaire de papyrologie à la faculté des lettres de Paris (4 juin 1923) ; professeur titulaire en 1933 ; directeur de l’Institut français du Caire de janvier 1928 à 1940 ; mis à la retraite par Vichy pour « ses liens » avec la France Libre ; président de la France combattante en Égypte pendant la Seconde Guerre mondiale ; conseiller culturel pour l’Orient en 1945-1949 ; professeur à l’Université Fouad du Caire ; rentre en France pour raison de santé en 1949.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Édition des Inscriptiones Graecae ad Res Pertinentes (1908) ; La vie municipale dans l’Égypte romaine (thèse, 1911) ; Édition du Papyrus Theadelphii (1911) ; L’impérialisme macédonien et l’hellénisation de l’Orient (1926) ; Égypte préhistorique, pharaonique et gréco-romaine (1932) ; Les premières civilisations (avec Gustave Fougères dans la collection Peuples et civilisations, 1935). Continuité de la France (1945). Beaucoup d’articles dans les revues spécialisées : Revue des études grecques, Revue des études anciennes, Bulletin de correspondance hellénique, Revue de philologie, Revue des études latines, Revue égyptologie.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Lors de son séjour lillois, il regroupe ses enseignements sur certaines périodes de l’année universitaire afin de pouvoir partir en mission archéologique en Afrique. Durant l’hiver 1901-1902, Il dirige ainsi un plan de fouille en Égypte, dans le Fayoum, et découvre une petite nécropole d’époque hellénistique (cf. Bulletin de correspondance hellénique, 1901, p. 380-411).
Une partie des momies, des papyrus et des objets découverts sont ensuite ramenés à la faculté lilloise, Pierre Jouguet s’empressant de créer en avril 1904 un important Institut de papyrologie qui devient l’un des meilleurs de France. L’Institut se voit d’ailleurs confier diverses missions d’expertise par le ministère. « L’Institut de papyrologie [...] a donné la preuve de sa vitalité. Tous les ans, les cours sont suivis par les meilleurs de nos élèves [...]. Dans un article de la Revue de Philologie consacré à l’un de nos papyrus de Lille [...], l’auteur déplorait que les auditeurs des conférences de l’École des Hautes Études n’eussent pas, comme nos étudiants de Lille, la faculté d’étudier une collection classée de papyrus [...]. L’Institut de papyrologie de Paris, à la différence de celui de Lille, est un institut sans papyrus » (Archives départementales du Nord, VM 149 171, séance du conseil du 27 octobre 1910). Voir Paul Collart, Maurice Xoual et Jean Lesquier ; Papyrus de Lille, 4 fascicules, Paris, Leroux, 1907-1928. Ces papyrus deviendront, en partie, les Papyrus Sorbonne en 1948 (lors de sa mutation). « Dreyfusard, gaulliste de la première heure » en 1940 (Christophe Charle, op. cit.).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]


Peremans W., "Pierre Jouguet (1869-1949)", Revue belge de philologie et d'histoire, 1950, vol. 28, n°28/3-4, p. 1576-1577 [En ligne]