L


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


LABRY RAOUL

Professeur de langue et littérature russes (1880-1950)


ÉTUDES
Baccalauréat ès lettres ; étudiant à la faculté des lettres de Paris ; licence ès lettres en 1901 ; admissible à l’agrégation en 1904 ; agrégation des lettres en 1907 ; doctorat ès lettres soutenu en Sorbonne le 19 janvier 1929 sur Alexandre Ivanovic Herzen : 1812-1870.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur au lycée de Macon (octobre 1905) ; lycée de Quimper (octobre 1906) ; lycée de Cahors (octobre 1907- 1914) ; chargé de cours de russe à la faculté des lettres de Toulouse en 1913 ; maître de conférences à l’Institut français de Saint-Petersbourg (juillet 1914) ; Inspecteur d’académie de Vendée (octobre 1919-septembre 1922) ; proviseur du lycée de Laon (16 septembre 1922-31 mars 1932) ;
chargé de cours de russe à la faculté des lettres de Lille (novembre 1931) ; professeur de langue et littérature russes à la faculté des lettres de Lille (octobre 1932) ; muté en Sorbonne en octobre 1936 en tant que maître de conférences ; professeur adjoint de langue et littérature russes à la faculté des lettres de Paris (janvier 1937) ; professeur titulaire de la chaire de langue et littérature russes en Sorbonne (10 juin 1942) ; Chargé de mission en tant d’inspecteur général pour l’enseignement du russe dans les lycées et collèges de 1945 à 1947 ; retraite en 1950.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Avec l’armée serbe en retraite à travers l’Albanie et le Monténégro (1916) ; L’industrie russe et la révolution (1919) ; Une législation communiste (recueil des lois, décrets et arrêtés principaux du gouvernement bolchevique en 1920) ; Autour du bolchevisme, (1921) ; Autour du moujik (1923) ; Herzen et Proudhon (1928) ; Alexandre Ivanovic Herzen : Essai sur la formation et le développement de ses idées (thèse, 1929) ; La cathédrale de Cahors ; La fille du capitaine de Pouchkine (1947) ; beaucoup de traductions d’auteurs russes ; Série d’études commerciales sur la Russie. De 1920 à 1939, il publie près de 300 articles dans La dépêche de Toulouse.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Fréquente à Paris, les milieux d’émigrés révolutionnaires russes ; se rend en Russie en janvier-mars 1905 (l’année de la révolution manquée) ; y passe avec son épouse les vacances d’été en 1908-1909, et 1912. Capitaine interprète à l’État-major de l’armée pendant la Première Guerre mondiale ; officier d’administration de la Mission médicale française en Serbie de mars 1915 à février 1916 ; mission en Russie de mars 1916 à mars 1918 (officier de liaison avec l’armée russe) ; il voit le déroulement des révolutions russes ; officier interprète avec l’armée russe. De retour en France en 1918, il est, de mars 1918 à mars 1919, secrétaire général de la commission de protection des intérêts français en Russie.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, à Paris, il réunit tous les samedis, une petite équipe clandestine pour former les collègues à la langue de l’Armée rouge (Revue des Études slaves, 1951).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]


Pascal Pierre, "Raoul Labry (1880-1950)", Revue des études slaves, 1951, vol.28, n°28/1-4, p. 129-137.
[En ligne]