L


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


LAS-VERGNAS RAYMOND

Professeur de langue et littérature anglaises (1902-1994)


ÉTUDES
Baccalauréat ès lettres en 1920 ; boursier de licence de la faculté des lettres de Paris ; licence ès lettres à la Sorbonne en 1921 ; diplôme d’études supérieures d’anglais en 1923 en Sorbonne ; boursier d’agrégation en Sorbonne (1925-1926) ; agrégation d’anglais (1926, 1er) ; doctorat en Sorbonne le 7 mai 1932 (il a 29 ans).

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur d’anglais au lycée d’Orléans (1927-1932) puis au lycée Janson de Sailly (en août 1932) ; maître de conférences à la faculté des lettres de Besançon (1935) ;
maître de conférence de langue et littérature anglaises à la faculté des lettres de Lille (1937) ; professeur de langue et littérature anglaises à la faculté des lettres de Lille (1939) ; détaché à l’Université de Buffalo (1938-1939) ; prisonnier en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale ; rapatrié pour raison sanitaire ; professeur en Sorbonne, titulaire de la chaire de littérature et de civilisation modernes de la Grande Bretagne (1945) ; détaché à l’Université de Buffalo (1949-1950) ; assesseur du doyen en Sorbonne (1967-1968) ; doyen de la faculté des lettres de Paris en 1968 ; directeur de l’Institut d’études anglaises et Nord-américaines en 1961 ; président de l’Université de Paris III (1971-1975) ; retraite en 1975.

PRINCIPAUX OUVRAGES
V.-M. Thackeray (1811-1863) : l’homme, le penseur, le romancier (thèse, 1932) ; Henry Esmond ; Joseph Conrad : romancier de l’exil (1938) ; F.D. Roosevelt ou la dictature de la liberté (1944) ; Précis de prononciation anglaise (1957) ; Les pièges de l’anglais parlé (1957) ; The book of snobs de Tackeray (Aubier-Montaigne, traductions, 1963). De nombreuses autres traductions. Critique littéraire et romancier de talent : La guerre plaît à Dieu (série de romans de guerre) ; Le mystère Niagara ; Rendez-vous à Piccadilly ; L’Angleterre change de cap ; Heure exquise ; Cavalerie légère ; Cavalerie céleste ; Meurtre à Quiberon. Collabore à la Revue des deux Mondes.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Conférencier très réputé puis vice-président (1978) de l’Alliance française de Paris.
« Sa conscience professionnelle freina peut-être son ascension littéraire, car il ne négligea jamais les plus lourdes obligations de sa fonction : enseignement, direction de travaux de recherche, participation à d’innombrables jurys de thèse, présidence du jury d’agrégation. On ne devrait pas oublier qu’il donna onze étés de sa vie au concours de recrutement [...]. Le souci de servir l’Université au plus haut niveau [...] le conduisit à briguer le décanat de la Sorbonne. Il était le premier assesseur du doyen Durry en 1967-1968 ; il accéda au poste de doyen au moment le plus difficile, à la mi-mai 1968. En pleine tourmente, il y déploya des talents, une énergie, un courage que tous remarquèrent [...]. C’est sous son autorité que se mirent en place les nouvelles institutions, bien péniblement parfois, et que fut créé le centre expérimental de Vincennes (futur Paris VIII). À la tête de l’Institut d’Anglais de la rue de l’École de Médecine, de la Sorbonne puis de Paris III-Sorbonne Nouvelle, Raymond Las Vergnas accomplit [...] un travail immense, souvent ingrat »
(Études anglaises, p. 374).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]