M


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


MORET ANDRÉ

Professeur de langue et littérature allemandes (1900-1979)


ÉTUDES
Lycée de Charleville ; collège de Meaux ; baccalauréat ès lettres en 1919 et 1920 ; licence ès lettres à la Sorbonne (1921) ; diplôme d’études supérieures d’allemand à la faculté des lettres de Lille (1922) ; agrégation d’allemand en 1926 (6e) ; thèse de doctorat ès lettres soutenue à la faculté des lettres de Lille le 13 mai 1933.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Répétiteur au collège de Sedan (octobre 1920) ; service militaire de septembre 1921 à septembre 1923 ; professeur au collège de Longwy (septembre 1923) ; professeur au collège de Sedan (10 septembre 1924) ; professeur agrégé d’allemand au lycée de Tulle (31 juillet 1926) ; professeur agrégé au lycée de Valenciennes (26 juillet 1927) ;
chargé de conférences d’allemand (philologie et littérature) à la faculté des lettres de Lille (30 octobre 1932) pour suppléer l’absence de Denis Saurat ; maître de conférences de langue et littérature allemandes à la faculté lilloise (25 août 1939) ; professeur titulaire de langue et littérature allemandes à la faculté des lettres de Lille (25 février 1943) ; longtemps assesseur du doyen ; retraite (12 juin 1969) ; professeur honoraire (septembre 1970) ; président des jurys du certificat d’aptitude à l’enseignement dans les lycées et collèges ; vice-président du jury d’agrégation ; directeur du CRDP quelques années (1952-1955).

PRINCIPAUX OUVRAGES
Un artiste méconnu : Conrad de Wurzbourg (thèse, 1933) ; L’originalité de Conrad de Wurzbourg dans son poème Partonopier und Meliur (littérature comparée, 1933) ; Le lyrisme allemand au XVIIes. (1935) ; Le lyrisme baroque en Allemagne : ses origines et ses conséquences (1936) ; Les contes allemands (1938) ; Helmbrecht le Fermier : Mœurs de paysans allemands au Moyen Âge (chez Aubier, 1938) ; Poèmes et tableaux du Moyen Âge allemand (1939) ; Anthologie du Minnesang (1949) ; Les débuts du lyrisme en Allemagne (1951) ; Phonétique historique de l’Allemand (1953) ; Anthologie du lyrisme baroque en Allemagne (1957) ; collaboration régulière à la Revue germanique.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Pendant la Première Guerre mondiale, à l’âge de 17 ans, il est condamné par l’occupant à vingt mois de travaux forcés pour avoir exhibé un ruban tricolore au passage du Kromprinz. Il fait ses classes de 5e, 4e, 3e et seconde au lycée de Charleville pendant la Grande Guerre. Une note confidentielle datée du 20 septembre 1920 déclare : « réquisitionné par l’autorité allemande en mai 1917, alors qu’il suivait la classe de seconde B au lycée de Charleville pour faire des travaux de manœuvre soit à la gare soit dans les usines de Charleville » (T. rectorat 4271).
Il est mobilisé le 25 août 1939 comme lieutenant à l’État-major de la 1re DIM ; participe à diverses opérations en Belgique ; il fait partie des évacués de Dunkerque, le 3 juin 1940 pour l’Angleterre ; il rentre en France le 7 juin 1940 et participe à des opérations en Bretagne et en Normandie ; il est capturé le 18 juin 1940 et se retrouve prisonnier à l’Offlag VIII-H (Sudètes) où il anime une université de captivité. Malade, il est rapatrié le 28 septembre 1941 à l’hôpital du Val de Grâce (invalide à 30 %).
Il dirigea longuement l’institut d’études germaniques de la faculté des lettres de Lille.

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]