S


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


SAGNAC PHILIPPE

Professeur d'histoire moderne et contemporaine (1868-1954)


ÉTUDES
Études au lycée de Périgueux ; baccalauréat ès lettres ; lycée Louis-le-Grand ; études en Sorbonne ; reçu à l’École normale supérieure en 1891 ; scolarité à l’École normale supérieure (1891-1894) ; licence ès lettres en 1892 (licencié en droit également en 1892) ; agrégation d’histoire-géographie en 1894 ; boursier d’études à la Sorbonne (1894-1896) ; docteur ès lettres en Sorbonne, le 22 décembre 1898.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Chargé de cours d’histoire moderne et contemporaine à la faculté des lettres de Lille (1er décembre 1899) ; professeur-adjoint (1903), professeur d’histoire moderne et contemporaine à la faculté des lettres de Lille (1905) ; délégué à la faculté de Bordeaux (1915-1919) ; retour à Lille comme professeur d’histoire moderne et contemporaine à la faculté des lettres (1919-1er avril 1923) ; professeur d’histoire de la Révolution française en Sorbonne (1er avril 1923) ; détaché à l’université égyptienne du Caire (1926-1929) ; fondateur et directeur du Centre d’études sur la Révolution française en Sorbonne (1932) ; retraite en octobre 1937.

PRINCIPAUX OUVRAGES
La législation civile de la Révolution française (thèse, 1898) ; Les cahiers de la Flandre Maritime (avec A. de Saint-Léger en 2 vols, 1906) ; La chute de la royauté : La révolution du 10 août 1792 (1909) ; Le Rhin français pendant la Révolution et l’Empire (1917) ; La Révolution française (tome I de l’Histoire de la France contemporaine dirigée par Ernest Lavisse, 1920) ; La Révolution française (avec Georges Lefebvre et R. Guyot, 1930) ; Louis XIV : la prépondérance française (collection Peuples et Civilisations avec Alexandre de Saint-Léger, 1935) ; La fin de l’Ancien Régime et la Révolution américaine (Peuples et civilisations, 1941). De multiples articles dans les revues spécialisées dont une trentaine dans la Revue d’histoire moderne et contemporaine qu’il dirige.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
Libéral en politique, croyant. « Un enseignant plein de vie ; un travail de production qui ne s’interrompt jamais [...]. Une des forces de notre université. J’ai bien peur que bientôt Paris nous la ravisse » (rapport du recteur Georges Lyon en 1920-1921).
Il joue un rôle capital à Lille dans l’affirmation des études d’histoire moderne et contemporaine ; il impose peu à peu l’idée d’un nécessaire développement des recherches sur la période révolutionnaire et réussit à y associer de nombreux étudiants. Il fait ainsi soutenir plusieurs diplômes d’études supérieures sur le thème et multiplie les articles originaux qui s’ancrent dans la réalité régionale septentrionale, travaillant beaucoup sur les fonds d’archives de la région. Il a également de nombreux liens avec Alexandre de Saint-Léger qui est professeur d’histoire régionale à la faculté.

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]