B


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


BOURDIEU PIERRE

Sociologue (1930-2002)


ÉTAT-CIVIL
Né en 1930 à Denguin (Hautes-Pyrénées), Il décède le 23 janvier 2002.

ÉTUDES
il étudie au lycée Louis-le-Grand puis à la faculté des Lettres de Paris.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Professeur au lycée de Moulins en 1954, il devient maître de conférences à la faculté des Lettres de Lille en 1961 pour y rester trois années. Chargé de cours à l'ENS de 1964 à 1984, peu à peu, son oeuvre s'étend à tous les domaines de la société. Domaines qu'il analyse sous l'angle de concepts tels que : le champ, l'habitus, le capital (économique et culturel), le social et le symbolique, la légitimité... En 1981 il devient professeur titulaire de la chaire de Sociologie au Collège de France. En 1985, il est nommé directeur du Centre de Sociologie Européenne, du Collège de France et de l'École des Hautes Études en sciences sociales.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Son intérêt ira du statut de l'art Un art moyen (1965) jusqu'aux conditions des plus pauvres La misère du monde (1994). En 1989 il fonde la revue internationale des livres Liber, livres qui verront, entre autres, Les nouveaux chiens de garde de Serge Hamili (1997) et Les prisons de la misère de Loïc Wacquant en 1999.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
En 1975 il fonde la revue Actes de la recherche en sciences sociales qu'il dirige.
On lui doit d'avoir mis en évidence l'importance des comportements acquis dans le milieu d'origine avec la distinction (1979) ainsi que les conflits à l'oeuvre dans tous les actes de la vie sociale et les enjeux de ces derniers. Il faut également rajouter ses nombreuses réflexions sur les pratiques religieuses, l'emprise du journalisme, la domination masculine, les enjeux du football...Parmi les nombreux prix qu'il a reçu citons : la médaille d'or du CNRS (1993), l'Erving Goffman Prize (université de Californie Berkeley 1996) et l'Erst-Bloch-Preis de la ville de Ludwigshafen (1997). Figure essentielle de la sociologie de la fin du XXe siècle, Pierre Bourdieu a non seulement marqué son époque par ses oeuvres mais, associant vie intellectuelle et vie sociale, il l'a également enrichie de ses engagements. Ainsi on a pu le voir aux côtés de la confédération paysanne, des sans domicile fixe, des sans papiers... C'est donc bien toute une époque et une vie sociale qu'il a ressenti et vécu de l'intérieur comme de l'extérieur, réussissant là le parfait et trop rare équilibre.

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]