G


Voir tous les Doyens et présidents

Chronologie
Biographies
Bibliographie

Accueil

BIOGRAPHIES DES FIGURES EMBLÉMATIQUES DE L'UNIVERSITÉ


GAY JULES

Professeur d'histoire médiévale (1867-1935)


ÉTUDES
Lycée de Montpellier ; baccalauréat ès lettres ; École normale supérieure (1886-1889) ; agrégation d’histoire-géographie en 1890 ; membre de l’École française de Rome (1891-1893) ; bourse de voyage en Italie (1893-1894) ; docteur ès lettres le 4 juin 1904 en Sorbonne.

PARCOURS PROFESSIONNEL
Mis à la disposition du ministère en 1889-1890 ; professeur au lycée de Chambéry et à l'école préparatoire à l'enseignement supérieur des sciences et des lettres de Chambéry (1890-1891) ; professeur d'histoire aux lycées de Besançon (1894-1895), du Mans (1895-1899) ; en congé de 1899-1904 ; professeur d'histoire au lycée de Clermont-Ferrand (1904-1908) ;
chargé de cours complémentaire d'histoire du Moyen Âge à la faculté des lettres de Lille (15 mai 1908) ; professeur-adjoint (1er novembre 1910) ; professeur d'histoire du Moyen Âge à la faculté des lettres de Lille (1er juillet 1913) ; reste quelques mois dans Lille occupée en 1914 puis tente de traverser la Belgique ; arrêté, il réussit après une seconde tentative à passer en Hollande puis à regagner la France non occupée ; délégué au lycée Buffon (octobre 1915-juillet 1916) ; délégué à l'Institut français de Florence (octobre 1916-juillet 1918) ; enseignant à la faculté de Grenoble d'octobre 1918 à avril 1919 ; revient à Lille en 1919 ; professeur d'histoire médiévale à la faculté des lettres de Lille jusqu'à son décès en 1935.

PRINCIPAUX OUVRAGES
Les registres du pape Nicolas II (4 vols, 1898-1904) ; L’Italie méridionale et l’empire byzantin depuis l’avènement de Basile 1er jusqu’à la prise de Bari par les Normands : 867-1352 (thèse soutenue en Sorbonne, 1904) ; Le pape Clément VI et les affaires d’Orient (1342-1352) (1904) ; Les papes du XIe s. et la chrétienté (1926) ; publication des registres des papes du XIIIe s. (Il s’intéresse à Nicolas II) ; beaucoup d’articles regroupés en 1932 dans Les deux Rome et l’opinion française.

REMARQUES COMPLÉMENTAIRES
« L’un de nos plus solides historiens du Moyen Âge byzantin » (Revue historique, 1935, p. 377- 378). Neveu du lieutenant-colonel Picquart qui était le frère de sa mère, défenseur de Dreyfus. Il soutint son oncle malgré la vague de calomnie, perdant la plupart de ses amis d’alors.
L’inspecteur général Foncin en avril 1906 signale dans son rapport d’inspection : « M. Gay est un savant qui se ferait apprécier dans une faculté. Son enseignement est solide mais peu vivant, pas toujours assez méthodique et ferme, surtout de peu d’action sur ses élèves. Je crains que Monsieur Gay, tout en gardant de très sérieuses qualités de fond, ne s’améliore plus guère au point de vue pédagogique » (Arch. nat., F17 26746). En mars 1909, lors d’une nouvelle inspection, le même inspecteur général déclare : « extrêmement froid ; son autorité laisse toujours un peu à désirer ».
Il devient, dans l’Enseignement supérieur l’une des grandes figures de l’histoire médiévale et son renom dépasse les frontières de l’hexagone. « Professeur d’une admirable conscience professionnelle, malgré son état de santé [...]. Remarquable historien, son activité scientifique demeure égale à son action pédagogique » rapport de notation du doyen Hubert pour l’année 1933-1934 (Arch. nat., F17 26746). « À la suite d’une artérite, il a dû subir l’amputation d’une jambe. Il ressent actuellement de fortes douleurs dans la jambe restante et les déplacements lui sont très difficiles [...]. Un de ses fils l’aide dans ses recherches bibliographiques » (Lettre du recteur au ministre du 10 janvier 1927). « Comme suite à votre lettre du 10 janvier, j’autorise Monsieur Gay, professeur à la faculté des lettres de Lille, à faire ses cours à domicile et je vous prie d’exprimer à ce professeur mes félicitations pour le courage et la haute conscience professionnelle dont il fait preuve en la circonstance » (lettre du Ministre au recteur du 27 janvier 1927).

Les biographies présentées sont en majorité extraites du livre de
J.F. Condette, Les Lettrés de la république - dictionnaire biographique
[en ligne]