ASSOCIÉS

ARIZZOLI
Maria-Teresa
CR CNRS Histoire de l'Art - Lille 3

mtcaracciolo@orange.fr

ARetour Annuaire

LIVRES À LA UNE...

 

arri01Perugia

arri

 

 

 

AXES DE RECHERCHES

- Création artistique italienne et française en Italie aux XVIIIe et au XIXe siècles. - Étude du peintre de Lille Jean-Baptiste Wicar (Lille, 1762 - Rome, 1834)
- Peinture et arts graphiques italiens et italianisants du XVIe au XIXe siècle
- Histoire des collections, notamment Histoire des collections d'art graphique au XVIIIe siècle et au XIXe siècle


  • PRÉSENTATION
  • PARTICIPATION À LA RECHERCHE
  • TRAVAUX
  • TRAVAUX (avant 2008)

Actualités

Les sœurs de Napoléon. Trois destins italiens, Catalogue de l’exposition (catalogue bilingue en français et en anglais), présentée d’octobre 2013 à fin janvier 2014 au musée Marmottan-Monet de Paris, Paris, Éditions Hazard, 2013, 216 p., 100 ill.


International

 


HDR/Thèse

Art et culture européens, relations franco-italiennes au XVIIIe et au XIXe siècle - Jury : Patrick Michel (Lille 3 - garant), Philippe Bordes (Lyon 2), Pascal Griener (Université de Neuchâtel, Suisse), François Robichon (Lille 3), Pierre Wat (Paris 1-Sorbonne) mars 2014

Giuseppe Cades (Rome, 1750-1799). Étude et catalogue critique sous la direction de Jacques Thuillier. Prix de la Fondation Cailleux en 1990. Publiée intégralement sous le titre : Giuseppe Cades (1750-1799) et la Rome de son temps, préface de Giuliano Briganti, Paris, Arthena, 1992.


Expérience professionnelle - Responsabilités collectives - Sociétés savantes

Affectée à l'UMR 8529 (CERSATES, puis IRHiS) depuis 1999
Recrutée au CNRS comme chargée de recherche de 1re classe en 1991 et affectée au Centre de recherches associé au CNRS de l'Université de Lyon 2 de 1991 à 1999
Maître de Conférences à l'Université de Fribourg (Suisse) de 1989 à 1990
Chargée de la documentation du Cabinet des Dessins du Musée du Louvre de 1974 à 1978
Laurea in Letter (spécialisation en Histoire de l'Art) à l'Université de Rome La Sapienza, 1972

Membre du comité de direction et de rédaction des Cahiers d’Histoire de l’Art.

Communications - Animation de la recherche - Valorisation


COMMUNICATIONS


Congrès, conférences, journées d'études

2011
« Fortune de l’Arioste et du Tasse du Grand Siècle au Romantisme. Éditions illustrées, poèmes, romans », communication dans la journée d’étude internationale L’édition de l’Orlando furioso, Venise, De Franceschi, 1584, sous la direction d’Ilaria Andreaoli et Silvia Fabrizio Costa, INHA, LASLAR, UCBN, Caen, MRSH, 21 janvier 2011 (sous presse).

2010
« Un nouveau regard sur Lucien »
(à propos de l’exposition Lucien Bonaparte (1775-1840), un homme libre au musée Fesch d’Ajaccio), Intervention dans la table-ronde Boulogne-Billancourt, Bibliothèque Marmottan. Avec Bruno Foucart et Isabelle Mayer-Michalon, 15 septembre 2010.
« Figures et costumes de Rome dans la peinture destinée au Grand Tour. Le rôle de l’Académie du palais Mancini », dans le colloque international Palazzo Mancini. L’Accademia di Francia a Roma nel Settecento, E. Beck Saiello, A. Henry-Gobet, M. Bayard, Académie de France à Rome, Villa Médicis, 4-6 mars 2010. (à paraître)

2009
« La collection de dessins anciens du peintre Giorgio Bonola (Corconio, 1657-Milan, 1700) »
intervention dans le séminaire de l’Ecole doctorale de l’université Lille 3 « Histoire des collections, du goût et du marché de l’art » sous la direction de Patrick Michel, professeur d’histoire de l’art moderne à l’université Lille 3.  Le vendredi 10 avril.

2008
« Une promenade de Vittorio Alfieri. La Grande Chartreuse dans la littérature et la peinture du temps de Fabre » colloque international François-Xavier Fabre et son temps, sous la direction de Laure Pellicer, professeur honoraire à l’université de Montpellier, 31 janvier [Montpellier, Musée Fabre, colloque organisé au cours de la présentation de l’exposition François-Xavier Fabre), 31 janvier-1er février 2008]


VALORISATION


Conférences grand public

2008
« Lucien Bonaparte : l’homme d’état, l’homme de lettres, l’amateur », Bibliothèque Marmottan, Boulogne Billancourt, le 9 janvier 2008.
« La Fortune des Loges (XVII-XIX siècles)", Intervention dans la présentation du livre : Les Loges de Raphaël. Un chef d’œuvre de l’ornement au Vatican, éditions Hazan, 2008, par Nicole Dacos. Autres intervenants : Paola Bassani Pacht (Présidente de l’AHAI), Roberto Cassanelli (Accademia Albertina de Turin), Sylvie Deswarte Rosa (CNRS, Lyon). Titre de l’intevention : . Paris, Institut Culturel Italien, 24 juin.

Produits (bases de données, posters...)

 

Divers (participation à des tables-rondes, expositions...)



ANIMATION DE LA RECHERCHE


Organisation de Colloques, Journées d'études, expositions... - Animations de tables rondes - Programmes internationaux

 

Ouvrages - Articles - Rapports, médias... - Comptes Rendus


OUVRAGES


Ouvrages scientifiques

2013
Les sœurs de Napoléon. Trois destins italiens,
Catalogue de l’exposition (catalogue bilingue en français et en anglais), présentée d’octobre 2013 à fin janvier 2014 au musée Marmottan-Monet de Paris, Paris, Éditions Hazard, 2013, 216 p., 100 ill.
Exposition « Les sœurs de Napoléon. Trois destins italiens », au musée Marmottan Monet à Paris, du 03 octobre 2013 au 02 février 2014. Les sœurs de Napoléon Ier, Élisa, Pauline et Caroline, eurent toutes trois un destin italien : la première fut élevée par son frère au rang de princesse de Lucques, puis de grande-duchesse de Toscane, représentante de l’Empereur en Italie. La deuxième épousa un prince romain, Camille Borghèse, et vécut avec lui entre Paris et Rome, en s’attirant dans les deux villes le titre de reine de la beauté. Enfin la cadette, mariée au général Joachim Murat, régna avec lui sur Naples avec un faste inégalé. L’exposition évoque les trois destins des sœurs Bonaparte, forgés dans le Paris consulaire et brillamment parachevés en Italie sous l’Empire. Version bilingue français/anglais.

Le Romantisme, Paris, éditions Citadelles et Mazenod, 2013, 448 p.

2010
1775-1840. Lucien Bonaparte. Un homme libre, Ville d'Ajaccio, Palais Fesch-Musée des Beaux-Arts, Sivana Editoriale, 2010, 348 p.
[Ce catalogue accompagne une exposition avec laquelle le Palais Fesch - Musée des Beaux-Arts de la Ville d'Ajaccio réouvrira ses portes au public. L’exposition est dédiée à Lucien Bonaparte, le frère de Napoléon et elle est nettement divisée en deux parties: l'une consacrée à sa jeunesse française, l'autre à sa maturité italienne. La première très dense en événements, ponctuée par les changements rapides, le fourmillement de personnages et la vitalité exceptionnelle de Paris sous le Directoire et le Consulat; la seconde illustrant le long exil dans la Rome française, puis dans celle de la restauration. Le volume, qui accueillit plusieurs essais historiques, est completée d’une chronologie de Lucien Bonaparte, d’une bibliographie et d’un index.]

2008
Guiseppe Cades e Dintorni (1713-1871) dalle collezioni Aldega
, Amelia, Fondazione Aldega, 2008, 108 p., ill.

Direction/Coordination d'ouvrages

2011
The History of Rome in Painting, edited by M. T. Caracciolo and R. de Ayala, Abbeville Press, 2011, 496 pages, 300 full-colour illustrations and four gatefolds (édition américaine du volume publié en 2010 aux éditions Citadelles et Mazenod)

2010
Maria Teresa Caracciolo, Roselyne de Ayala (dir.), L’Histoire de Rome par la peinture, Citadelles et Mazenod, 2010, 496 pages, nombreuses planches en couleurs.
Cette Histoire de Rome par la peinture est née de l’idée originale, déjà ancienne, conçue par le grand historien français Georges Duby, qui fut mise en œuvre après sa mort dans les deux premiers volumes de la série, consacrés aux villes de Venise et de Paris et réalisés, en 2006 et en 2008, par Guy Lobrichon, en collaboration avec une pléiade d’auteurs. En adaptant à Rome cette idée remarquable, une nouvelle équipe d’historiens de l’art a tenté aujourd’hui de la mettre à jour, en la formulant dans le langage propre à sa discipline. Il n’y a pas que la chronique en images, en effet, qui puisse rendre compte des moments cruciaux de l’histoire d’une ville et lorsque ce sont les peintres qui les relatent, les événements prennent parfois des formes inattendues.
Sous la direction de Maria Teresa Caracciolo, des spécialistes de la peinture romaine conduisent le lecteur dans un voyage à travers l’histoire de Rome, du Moyen Age à l’époque contemporaine. Roselyne de Ayala a eu la responsabilité du choix et du suivi de l’illustration, composée de plus de trois cents planches en couleurs.

2009
Erminia Gentile Ortona, Maria Teresa Caracciolo, Mario Tavella (sous la direction de), L'Ambassade d'Italie à Paris. Hôtel de La Rochefoucauld-Doudeauville, Milano, Skira, 2009, 239 p., ill.
[Première monographie consacrée à l’hôtel de La Rochefoucauld-Doudeauville, rue de Varenne à Paris, devenu le siège de l’ambassade d’Italie à Paris à partir de 1937. Des spécialistes de l’architecture et de la peinture françaises reconstruisent les étapes de la construction de l’hôtel et de sa décoration intérieure au 18e et au 19e siècle (Jean-Marie Pérouse de Montclos, Isabelle Dérens, Pierre Rosenberg, Arnauld Brejon de Lavergnée, Alexandre Maral). Des auteurs italiens traitent des nouveaux apports dus à l’Italie (Salle des Guardi, Bibliothèque, Théâtre sicilien, par Erminia Gentile Ortona, Maria Teresa Caracciolo Mario Tavella) et étudient les collections de peinture, de sculpture et d’objets d’art de l’ambassade. Préface de François Fillon, Premier Ministre.]

Paola Bassani Pacht, Maria Teresa Caracciolo (sous la direction de), Arts d'Orient et d'Occident. Mélanges offerts à Erminia Gentile Ortona, Bull. de l'association des historiens de l'Art italien, 2009-14, p. 11-116.
[Recueil d’études consacrées à l’art persan, à la peinture, au dessin et aux arts décoratifs européens du 17e au 20e siècle, offerts à Erminia Gentile Ortona, historienne de l’art, ambassadrice d’Italie à Paris, à l’occasion de son départ].

2008
En coll. avec G. Bora et S. Prosperi Valenti Rodinò, I Disegni del Codice Bonola del Museo Nazionale di Belle Arti di Santiago del Cile, Roma, Palombi Editori, 2008, 207 pages, ill. en couleurs et en noir et blanc.
[Publication de la seconde partie d’une collection de dessins anciens, réunie en Italie au XVIIe siècle par le peintre milanais Giorgio Bonola (la première partie fut identifiée dans les fonds du musée de Varsovie dans les années 1950). Collection d’environ 300 dessins (accompagnée d’une ébauche d’historie de la peinture italienne des origines aux temps de l’auteur) qui fut dispersée sur le marché de l’art au XVIIIe, dont l’unité a pu être rétablie grâce aux études contemporaines sur l’histoire du collectionnisme]


ARTICLES


Revues

2011
« Jean-Baptiste Wicar (Lille, 1762-Rome, 1834). Catalogue raisonné des peintures. Deuxième partie : les portraits »
dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n°9, 2011, p. 114-149.

2009
« Jean-Baptiste Wicar (Lille, 1762-Rome, 1734). Catalogue raisonné des peintures. Première partie »
dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 7, 2009, pp. 137-161.

2008
"Guiseppe Cades (Rome, 1750-1799) et son imitateur. Complément au catalogue raisonné", dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 6, 2008, p. 122-154.

Chapitres d'ouvrages (de livres, d'actes de colloques...)

2010
« Julien de Parme lecteur de Caylus : à propos d’une Histoire de Joseph » dans C. Hattori, E. Leutrat, V. Meyer (dir.), À l’origine du livre d’art : les recueils d’estampes comme entreprise éditoriale en Europe, Cinisello Balsamo, Silvana Editoriale, 2010, p. 219-229. [Actes du colloque de l’INHA et de la Fondation Custodia (Institut Néerlandais), 2006].
« Les costumes des Anciens vus par Michel-François Dandré-Bardon et André-Corneille Lens : histoire et contexte d'une rivalité », dans G. Maës et J. Blanc (éd.), Les échanges artistiques entre les anciens Pays-Bas et la France, 1482-1814, Lille, Brepols, 2010, p. 343-354. [Actes du colloque international, Lille, IRHiS-Lille 3, 28-30 mai 2008].
Préface à la monographie d’Emilie Beck Saiello, Pierre-Jacques Volaire, dit le chevalier Volaire, 1729-1799, Paris, Arthena, 2010, p. 7-9.

2009
« La metamorfosi di Enea. Da Metastasio ad Alfieri. Da eroe di corte a eroe della nazione »
, dans Il Settecento e le arti. Dall’Arcadia all’Illuminismo : nuove proposte fra le corti, l’aristocrazia, la borghesia, sous la direction d’Andreina Griseri (professeur émérite à l’université de Turin) e d’Elisa Debenedetti (professeur à l’université de Rome-La Sapienza), Atti dei convegni lincei,  Rome, Bardi editore, 2009, p. 29-52.
"Secrets" Introduction, dans Paola Bassani Pacht, Maria Teresa Caracciolo (sous la direction de), Arts d'Orient et d'Occident. Mélanges offerts à Erminia Gentile Ortona, Bull. de l'association des historiens de l'Art italien, 2009-14, p. 11-25.

2008
« Danser pour se sentir Ancien. La mode de la tarentelle vers 1790 »
dans Olivier Bonfait et Philippe Costamagna, Le cardinal Fesch et l’art de son temps, Paris, Editions Gourcuff Gradenigo, 2008, p. 27-39. [Actes de la journée d’étude internationale d’Ajaccio, Musée Fesch, 15 juin 2007].


RAPPORTS, MÉDIAS...


Articles de revues (sans comité de lecture, de vulgarisation)

2010
« Lucien Bonaparte (1775-1840), un homme libre »
dans Stantari. Histoire naturelle et culturelle de la Corse, n° 22, août-octobre 2010, p. 40-45.

Ouvrages de vulgarisation (ou chapitres de ces ouvrages)

 

Presse, films, vidéos, émissions radio-télé, etc.

2011
« L’hôtel de La Rochefoucauld-Doudeauville, ambassade d’Italie à Paris »
. Du 3 au 6 janvier 2011, participation à la préparation et au tournage de l’émission Le plus grand musée du monde, réalisée par Andrée Moracchini, présentée par Eric Brunet. L’émission sera transmise sur France 3 le samedi 29 janvier 2011

2010
« Un homme de talent. Lucien Bonaparte, frère de Napoléon »
, conférence de l’Institut Napoléon à la Bibliothèque Marmottan, Boulogne-Billancourt, 10 avril 2010.
« Lucien Bonaparte. Son histoire au musée Fesch». 24 juin 2010, participation à la préparation et au tournage d’une vidéo sur l’exposition du musée Fesch réalisée par la chaîne de télévision France 3, visible sur Internet (Culturebox.france3.fr).

2008

Septembre 2008 : participation à la préparation et au tournage de l’émission de télévision « Enquêtes d’art : le Festin d’Hérode, bas-relief de Donatello légué par Jean-Baptiste Wicar au musée de Lille » réalisation de Laurence Thiriat (Eclectic Productions), produite par Françoise Docquiert. Diffusion au mois d’octobre sur France 5-Arte dans le cadre de l’émission « Un soir au musée [musée de Lille]». 

Autres publications (catalogues d'expositions, notices, rapports...)

2011
« Pour le cœur … il est tout français. Lorenzo Bartolini e la Francia », essai d’introduction au catalogue de l’exposition Lorenzo Bartolini, scultore del bello naturale.
Firenze, Galleria dell’Accademia, mai-septembre 2011 . Notices de sculptures de Bartolini et de peintures d’Ingres. Firenze, Giunti Editore, 2011 (catalogue publié en italien et en anglais)

« Mon cher petit papa. Lettere di Zénaïde e Charlotte al padre Joseph Bonaparte, re di Spagna (1808-1813) » dans Charlotte Bonaparte, dama di molto spirito, catalogue de l’exposition, Elisa Tittoni, Giulia Gorgone dir., Rome, Museo Napoleonico, 2010, p. 30-33. Exposition présentée ensuite au Musée national de la Malmaison ; édition française du catalogue par la RMN.

2009
« L’Adorazione dei pastori di Giuseppe Cades dell’Accademia Carrara di Bergamo »
, dans Quaderni sul restauro, 1, Giuseppe Cades, Adorazione dei pastori – catalogue de l’exposition, M. C. Rodeschini dir., Bergame, Accademia Carrara, Galleria Nazionale d’Arte Moderna, Lubrina editore, Bergamo, 2009, p. 13-29.
« Paolo et Francesca » par Felice Giani, notice dans le catalogue de l’exposition Maîtres du dessin européen du XVIe au XXe siècle. La collection Georges Pébereau, D. Cordellier, L.-A. Prat, C. van Tuyll van Serooskerken dir., Paris, musée du Louvre [Somogy éditeur], 2009, p. 104-105.


Comptes Rendus

Paolo Coen, Il mercato dei quadri a Roma nel diciottesimo secolo, Firenze, Leo Olschki Editore, 2010, 2 vol., 811 pages, planches en couleurs. Préface d’Enrico Castelnuovo, compte rendu dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 9, 2011, p. 150-152. 
« Un triangle amoureux : Alfieri, Fabre et la comtesse d’Albany » compte rendu de l’exposition François-Xavier Fabre, Montpellier, musée Fabre, Torino, Galleria civica d’Arte moderna, 2008 et de Anne de Lacretelle, La comtesse d’Albany. Une égérie européenne, Paris, éditions de Fallois, 2008, dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n. 7, 2009, p. 168-169.

Articles - Ouvrages - Autres


ARTICLES

2007
« Una ‘querelle’ tra Parigi e Roma : la riscoperta della tecnica antica dell’encausto dal conte de Caylus all’abate Requeno »
dans Roma triumphans ? L’attualità dell’antico nella Francia del Settecento, Letizia Norci Cagiano dir., dans Quaderni di Cultura francese a cura della Fondazione Primoli, n. 41, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 2007, p. 125-143. [Université de Roma 3, actes du colloque de Rome, 2006]
« Éloge d’un bâtisseur », dans Jean-Baptiste Wicar (1762-1834) et son temps, M. T. Caracciolo-G. Toscano dir., Villeneuve-D’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2007, p. 9-36.
Préface du catalogue de l’exposition Giovanni Volpato et la traduction gravée des Loges de Raphaël, Tours, musée des beaux-arts, 2007, [Cinisello Balsamo, 2007], p. 14-15.

« L’exposition du Capitole de 1809. Un nouveau document et quelques précisions » deuxième et dernière partie, dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 5, 2007, p. 144-155.

2006
« Goût classique et critères modernes du général Miollis collectionneur » dans Le goût pour la peinture italienne autour de 1800 dans les grandes collections, prédécesseurs, modèles et concurrents du cardinal Fesch, actes du colloque international, sous la direction de  O. Bonfait, Ph. Costamagna, M. Preti Hamard, Ajaccio, 2006, p. 177-192. [Ajaccio, Palais des Congrès, 2005]
« François Gérard », article pour l'Allgemeines Künstlerlexicon aller Zeiten und Volker, Munchen-Leipzig, Saur, 2006, p. 4-9.
« La svolta dei Lumi e la pittura a Roma nel tardo Settecento », essai d’introduction dans le cat. de l’expo. Il Settecento a Roma, A. Lo Bianco, A. Negro dir., Rome, musée du Palais de Venise [Silvana Editoriale, Cinisello Balsamo, Milano] novembre 2005-février 2006, p. 69-73 ; notices du catalogue : 81-84 ; 97-99 ; 103-104 ; 105 ; 109, 110, 113 ; 215.
« Arte e percorsi in Umbria fra tardo Settecento e primo Ottocento », essai d’introduction au cat. de l’expo. Arte in Umbria nell’Ottocento, F.F. Mancini, C. Zappia dir., Foligno, Palazzo Trinci ; Perugia, Palazzo Baldeschi ; Orvieto, Palazzo Coelli ; Terni, Palazzo Montani Leoni ; Spoleto, ex Museo Civico ; Città di Castello, Palazzo Vitelli alla Cannoniera, septembre 2006-janvier 2007, p. 38-49. Première partie de la manifestation, Dal Neoclassicismo alla Restaurazione (M. T. Caracciolo dir.), Museo di Palazzo Trinci, notices 1 à 18 ; 13 à 36 de cette première section de l’exposition (p. 50 à 81).
Introduction à La collection de peintures d’un amateur de Provence, catalogue par A. Zanella, vol. 2 du catalogue raisonné, Rome, Fratelli Palombi editori, 2006, p. 9-17.

2005
« L’exposition du Capitole de 1809. Un nouveau document et quelques précisions » dans Les Cahiers d’Histoire de l’Art, n° 3, septembre 2005, p. 137-151.
"Fonti e fortuna di Corinne. Una dona, un libro, un quadro", Antologia di Belle Arti, nn.67-70, 2004 (paru en 2005), p. 122-139.
« Points de vue différents : les carnets italiens de Drouais, Wicar, Girodet et Gros » ; « Un alphabet du visage : les portraits en série de Jean-Baptiste Wicar » ; « Les images et les mots de l’Enéide. Histoires parallèles, histoires croisées ». Essais dans le cat. de l’expo. Au-delà du maître. Girodet et l’atelier de David, R. Dagorne dir., Montargis, Musée Girodet, septembre-décembre 2005 [Editions Somogy, Paris], p. 62-69 ; 70-75 ; 126-131.
Notices
dans le catalogue de l'exposition I desegni del Professore. La raccolta Giuseppe Fiocco della Fondazione Giorgio Cini, a cura di G. Pavanello, Padova, 2005, p. 287-289.
Notice La Martyre Mustiola
dans Dissegno giudizio e bella maniera. Studi sul disegno italiano in onore di C. Monbeig Goguel, Milan, 2005, p. 190-191.


OUVRAGES

2007
wicar
Maria Teresa Caracciolo, Gennaro Toscano (éds.), Jean-Baptiste Wicar et son temps (1762-1834), Villeneuve d'Ascq, PUSeptentrion, 2007, 480 p.
[Issu de rencontres internationales organisées par le centre de recherches historiques et artistiques de Lille 3, l’ouvrage se propose de restituer les étapes de la vie et de la carrière du peintre collectionneur Jean-Baptiste Wicar (Lille, 1762-Rome, 1834) dans leur contexte européen. Il livre de nombreuses données inédites sur la présence de Wicar en Italie et sur les échanges franco-italiens à l’époque de la Révolution et de l’Empire]

2005
Perru
Museo dell’Accademia di Belle Arti di Perugia. Disegni di Jean-Baptiste Wicar, vol. 2, Eletra-Editori, Umbri Associati, 2005. Prix Italiques à Rome en 2006

2004
(en coll. avec G. Gorgone et C. Cannelli), Jean-Baptiste Wicar. Ritratti della famiglia Bonaparte, catalogue de l’exposition, Rome, Museo Napoleonico, Naples, Museo Diego Aragona Pignatelli Cortes, février-juillet 2004, éditions Electa Napoli, 120 p., ill. couleur et noir et blanc.


AUTRES

Communications

2007
« Danser pour se sentir Ancien. La mode de la Tarentelle vers 1790 », O. Bonfait et P. Costamagna dir., Le Cardinal Fesch et l’art de son temps, [Ajaccio, musée Fesch, 15 juin 2007]
« La Rome de Giovanni Volpato (1770-1800) et le défi de la modernité » conférence à l’École des Beaux-Arts de Tours, à l’occasion de l’exposition Giovanni Volpato au musée de Tours, le 15 mars 2007.
« Les collections de Jean-Baptiste Wicar (1762-1834) : naissance de l’histoire de l’art et évolution du goût », Participation au séminaire doctoral de Lille 3, Histoire des collections, du goût et du marché de l’art, sous la dir. de François Robichon et de Patrick Michel : le 6 avril 2007.

2006
« L’histoire de Joseph du comte de Caylus (Amsterdam, 1757) et sa fortune dans la peinture contemporaine », À l’origine du livre d’art : les recueils d’estampes comme entreprise éditoriale en Europe : graver d’après les peintures, les dessins et les sculptures du XVI au XVIII siècle, M. Van Berge Gerbaud, C. Hattori, E. Leutrat, V. Meyer, M. Préaud dir., [20-21 octobre 2006, INHA (Paris)- Fondation Custodia (Institut néerlandais), Paris]
Un’ora con l’autore : Présentation de mes deux ouvrages sur Wicar (Electa-Editori Umbri Associati, 2003 et 2005) à l’Académie des Beaux Arts de Pérouse, à l’occasion de l’obtention du prix Italiques, [Rome, mars 2006. Table-ronde et rencontre avec les étudiants de l’Académie des Beaux-Arts et les journalistes, coordonnée par le directeur de l’Académie des Beaux-Arts de Pérouse et par A. C. Ponti, le 28 avril 2006]
« La Roma dei Rezzonico : presenze veneziane e francesi da Clemente XIII a Pio VI », Participation, comme professeur invité, au cours de spécialisation en histoire de l’art de la Fondation Federico Zeri (Mentana, Rome), sous la direction d’A. Ottani Cavina, professeur à l’université de Bologne et de A. Pinelli, professeur à l’université de Pise : L’arte da Füssli a Canova. Roma e la genesi del moderno, 16-21 octobre 2006. Intervention le 17 octobre

2005
« La metamorfosi di Enea, da Metastasio a Alfieri, da eroe di corte a eroe della nazione », Il Settecento e le Arti, dall’Arcadia all’Illuminismo : nuove proposte fra le corti, l’aristocrazia e la borghesia, A. Griseri – E. Debenedetti dir, [Rome, Accademia Nazionale dei Lincei, 23-24 novembre 2005]

2004
"Collozionismo e pittura italiana del Seicento. Alla luce dell' album siglato G.B. del Museo di Santiago del Cite", Conférence le 7 octobre au musée de Santiago du Chili

Comptes rendus

« Storie di quadri e d’amicizia. Lettere di Ingres e di Bartolini a Jean-François Gilibert » (compte-rendu de la publication de D. et M.-J. Ternois, Paris, Honoré Champion, 2005), dans Bollettino d’Arte, n. 137-138, juillet-décembre 2006 (paru en 2007), p. 157-160
"Des expositions, naguère et aujourd'hui", compte rendu de Le Musée éphémère de F. Haskell, Gallimard, 2002), dans Les Cahiers d'Histoire de l'Art, 2, 2004, p. 148-150.