ASSOCIÉS

HANQUIEZ
Delphine
Maître de conférences en Histoire de l’art médiéval - Artois

delphinehanquiez@gmail.com

ARetour Annuaire

LIVRES À LA UNE...

 

 

 

 

AXES DE RECHERCHES

- L’architecture religieuse médiévale (XIIe-XVe siècles).


  • PRÉSENTATION
  • PARTICIPATION À LA RECHERCHE
  • TRAVAUX
  • TRAVAUX (avant 2008)

Actualités

 


International

 


Thèse

Delphine HANQUIEZ a soutenu sa thèse le 5 mai 2008, L'église prieurale de Saint-Leu-d'Esserent (Oise) : analyse architecturale et archéologique - The priory church of Saint-Leu-d'Esserent (Oise) : architectural and archaeological analysis, sous la direction de Christian Heck (Université de Lille 3, IUF) - 3 vol. (979 p.) : ill. en noir et en coul., plans, cartes ; 30 cm


Expérience professionnelle - Responsabilités collectives - Sociétés savantes

Maître de conférences à l’Université d’Artois (depuis décembre 2010).

Déléguée régionale en Nord Pas-de-Calais pour la Société française d’Archéologie (depuis 2009).
Sociétaire de la Commission départementale d’histoire et d’archéologie du Pas-de-Calais (depuis 2013).
Membre de la Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS) en Nord - Pas-de-Calais (depuis 2013).
Membre du comité d’édition pour les ouvrages de la collection Histoire médiévale et archéologie du Centre d'Archéologie et d'Histoire Médiévales des Etablissements Religieux (CAHMER) (depuis 2013).

Communications - Animation de la recherche - Valorisation


COMMUNICATIONS


Congrès, conférences, journées d'études

2009
« Le prieuré clunisien de Saint-Leu-d’Esserent (Oise) : origine de sa fondation et nouveau regard sur les premières églises », Troisième colloque international de Paray-le-Monial Hugues de Semur et l’Europe clunisienne (xie-xiie siècles), Paray-le-Monial, 1er au 3 octobre 2009.

2008
« Les pièces d’architecture de l’église collégiale disparue Saint-évremond de Creil (Oise) », Journée d’études L’architecture en objets : les dépôts lapidaires de la France du Nord, Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, 12 décembre 2008.
« L’avant-nef de Saint-Leu-d’Esserent (Oise) et les galilées clunisiennes : l’espace architectural du porche à la lumière de son implication liturgique », Colloque La porte et le passage : porches et portails, organisé par l’Association Rencontre avec le Patrimoine Religieux, Auxerre, 2-4 octobre 2008.


VALORISATION


Conférences grand public

2013
Construire au Moyen Âge »
, dans le cadre d’un cycle de conférences organisé par l’Université Populaire de l’Audomarois à Saint-Omer (À la croisée des arts, Saint-Omer/Thérouanne au Moyen Âge) (8 juin 2013).

2011
« L’abbaye cistercienne de Vaucelles », présentation in situ lors du Congrès archéologique tenu dans le département du Nord et organisé par la Société française d’Archéologie (25 mai 2011).
« Histoire architecturale de la collégiale gothique de Saint-Omer », dans le cadre de la semaine de valorisation de l’inventaire mobilier de Saint-Omer (5 octobre 2011).

2008
« Présentation de la collection lapidaire du musée : les pièces d’architecture de la collégiale disparue Saint-évremond de Creil », au musée Gallé-Juillet de Creil (13 décembre 2008).

Produits (bases de données, posters...)

 

Divers (participation à des tables-rondes, expositions...)



ANIMATION DE LA RECHERCHE


Organisation de Colloques, Journées d'études, expositions... - Animations de tables rondes - Programmes internationaux

Organisation en collaboration avec Anthony Petit (université de Picardie-Jules Verne) d’un colloque sur le thème Saint-Leu-d'Esserent et l'implantation monastique dans la basse vallée de l'Oise, grâce au partenariat de l’université d’Artois (CREHS), l’université de Picardie-Jules Verne (laboratoire d’Histoire et d’Archéologie EA 3301) et la mairie de Saint-Leu-d’Esserent (Saint-Leu-d’Esserent, 27, 28 et 29 octobre 2011).

Organisation d’une journée d’études sur le thème L’architecture en objets : les dépôts lapidaires de la France du Nord – Deuxième rencontre, grâce au partenariat de l’université de Lille 3 (laboratoire de recherches IRHiS – UMR CNRS 8529), l’université de Picardie-Jules Verne (laboratoire d’Histoire et d’Archéologie EA 3301) et l’Institut National d’Histoire de l’Art (Paris, INHA, 12 décembre 2008).

Ouvrages - Articles - Rapports, médias... - Comptes Rendus


OUVRAGES


Ouvrages scientifiques

 

Direction/Coordination d'ouvrages

2012
Delphine Hanquiez et Anthony Petit (dir.), Saint-Leu-d'Esserent et l'implantation monastique dans la basse vallée de l'Oise, Actes du colloque de Saint-Leu-d'Esserent, 27, 28 et 29 octobre 2011; Amiens, CAHMER (coll. Histoire médiévale et archéologie, 25), 2012

La renommée de Saint-Leu-d’Esserent provient de l’imposant prieuré clunisien dont nous avons célébré en 2011 le 930e anniversaire. Sa fondation, en 1081, est le fruit de la donation d’Hugues, comte de Dammartin, membre d’une famille illustre et puissante de l’Île-de-France. Durant tout le Moyen Âge, le prieuré resta un établissement prospère et dynamique.
Situé sur la rive droite de l'Oise, le prieuré de Saint-Leu-d'Esserent constitue une pièce majeure mais non isolée du vaste échiquier religieux de la région. La basse vallée de l'Oise apparaît notamment comme une zone d'implantation privilégiée du monachisme bénédictin, en dépit de la quasi-absence de grandes abbayes, Saint-Martin de Pontoise en étant la seule représentante. Malgré cela, par la fondation de prieurés, les rives de l’Oise constituèrent un des terrains d’expansion des grandes abbayes de Cluny, de Molesme, de Jumièges ou de Saint-Denis. D'organisation différente, puisqu'elles ne possèdent pas de prieurés, les abbayes cisterciennes n'en sont pas moins très présentes dans l'espace proposé à l'étude, à travers des établissements de renom : Royaumont, Maubuisson et Le Val.
Ce colloque, qui a réuni des chercheurs issus de discipline différente, avait pour dessein de dresser le bilan des connaissances sur le prieuré clunisien de Saint-Leu-d’Esserent et son environnement : des moments importants de l’histoire du prieuré, les fouilles archéologiques, l’architecture de la prieurale, la statuaire et les carrières de pierre sont ainsi tour à tour évoqués. D’une manière plus large, l’implantation monastique dans toute la basse vallée de l’Oise a été abordée à travers diverses études : des synthèses sur le réseau d’implantation dans la basse vallée de l’Oise et sur les rites funéraires clunisiens côtoient des études relatives au prieuré de Beaumont-sur-Oise et au prieuré de Montataire, au travers de ses moulins.

2011
Regards sur les dépôts lapidaires de la France du Nord, Actes de la Journée d’études à l’Institut National d’Histoire de l’Art à Paris, 12 décembre 2008, Caen, Publications du CRAHM, 2011, Regards sur les dépôts lapidaires de la France du Nord, Actes de la Journée d’études à l’Institut National d’Histoire de l’Art à Paris, 12 décembre 2008, Caen, Publications du CRAHM, 2011.

Victimes de l’« esthétique des ruines » romantique, les dépôts lapidaires commencent à sortir de l’ombre des caves ou de l’humidité des jardins pour afficher tout leur intérêt scientifique et patrimonial aux yeux des chercheurs et du public. Leur statut reste pourtant problématique puisque ces objets sont par définition isolés de leur contexte et que la connaissance de leur provenance est parfois une recherche en soi. Ainsi, ils peuvent aussi bien avoir fait partie de la décoration d’un édifice encore en élévation qu’être de simples matériaux d’un monument disparu. Qui plus est, les vestiges d’un seul ouvrage sont parfois dispersés dans plusieurs dépôts de statuts différents, tandis qu’un seul lieu peut rassembler des pièces provenant de différents bâtiments.
L’abandon et la méconnaissance de ces fonds documentaires semblent heureusement avoir fait long feu. Les exemples des dépôts de Senlis, des abbayes de Jumièges et de Beauport, de l’hôtel-Dieu de Chartres, de l’église Saint-Wulphy de Rue, de l’église collégiale Saint-Évremond de Creil et d’éléments provenant de l’abbaye de Royallieu soulignent en effet la multitude des approches possibles. Les éléments inventoriés peuvent ainsi être envisagés sous un angle géologique orienté vers l’histoire de l’exploitation des matériaux, sous celui de l’histoire de l’art et des techniques de construction, mais aussi être l’objet de considérations muséographiques, avec l’objectif de comprendre la chronologie des constructions et destructions ou de restituer l’apparence d’un monument. Chaque démarche est ainsi amenée à communiquer avec d’autres : la tentative de reconstitution d’un édifice disparu nécessite de recenser les fragments retrouvés en fouille aussi bien que les remplois dans des bâtiments en élévation... Ainsi l’archéologie interroge-t-elle à sa manière les lieux de mémoire.

2008
Arnaud Timbert et Delphine Hanquiez (dir.), L’architecture en objets : les dépôts lapidaires de Picardie, Actes de la Journée d’études à l’Université d’Amiens, 22 septembre 2006, Amiens, CAHMER, 2008 (Histoire médiévale et archéologie 21).


ARTICLES


Revues

 

Chapitres d'ouvrages (de livres, d'actes de colloques...)

2012
"Le chevet de l’église prieurale de Saint-Leu-d’Esserent : dessein architectural, topographie liturgique et symbolisme"
, dans Delphine Hanquiez et Anthony Petit (dir.), Saint-Leu-d'Esserent et l'implantation monastique dans la basse vallée de l'Oise, Actes du colloque de Saint-Leu-d'Esserent, 27, 28 et 29 octobre 2011; Amiens, CAHMER (coll. Histoire médiévale et archéologie, 25), 2012
et Anthony Petit, Introduction, dans Delphine Hanquiez et Anthony Petit (dir.), Saint-Leu-d'Esserent et l'implantation monastique dans la basse vallée de l'Oise, Actes du colloque de Saint-Leu-d'Esserent, 27, 28 et 29 octobre 2011; Amiens, CAHMER (coll. Histoire médiévale et archéologie, 25), 2012

2011
« Introduction », dans Delphine Hanquiez (dir.), Regards sur les dépôts lapidaires de la France du Nord, Actes de la Journée d’études à l’Institut National d’Histoire de l’Art à Paris, 12 décembre 2008, Caen, Publications du CRAHM, 2011, p. 3-5.
« Les pièces d’architecture de l’église collégiale disparue Saint-évremond de Creil (Oise) », dans Delphine Hanquiez (dir.), Regards sur les dépôts lapidaires de la France du Nord, Actes de la Journée d’études à l’Institut National d’Histoire de l’Art à Paris, 12 décembre 2008, Caen, Publications du CRAHM, 2011, p. 81-98.

2010
« L’avant-nef de Saint-Leu-d’Esserent (Oise) et les galilées clunisiennes : l’espace architectural du porche à la lumière de son implication liturgique »
, dans La porte et le passage : porches et portails, Actes du colloque organisé par l’Association Rencontre avec le Patrimoine Religieux, Auxerre, 2-4 octobre 2008, Rencontre avec le Patrimoine religieux, 2010 (Cahiers d’Art Sacré 28), p. 25-38.

2008
« Le dépôt lapidaire de Saint-Lucien de Beauvais : réouverture du dossier »
, dans Arnaud Timbert et Delphine Hanquiez (dir.), L’architecture en objets : les dépôts lapidaires de Picardie, Actes de la Journée d’études à l’Université de Picardie-Jules Verne, 22 septembre 2006, Amiens, CAHMER, 2008 (Histoire médiévale et archéologie 21), p. 41-57.
et Victoir Géraldine, « À la recherche d’un espace liturgique : les pièces déposées de la nef de l’église prieurale de Saint-Leu-d’Esserent et leur polychromie », dans Arnaud Timbert et Delphine Hanquiez (dir.), L’architecture en objets : les dépôts lapidaires de Picardie, Actes de la Journée d’études à l’Université de Picardie-Jules Verne, 22 septembre 2006, Amiens, CAHMER, 2008 (Histoire médiévale et archéologie 21), p. 83-109.


RAPPORTS, MÉDIAS...


Articles de revues (sans comité de lecture, de vulgarisation)

2012
« Saint-Omer la rayonnante. Foyer religieux et lieu de pèlerinage »
, VMF, n° 242, mars 2012 (numéro consacré au Pas-de-Calais), p. 34-37.

Ouvrages de vulgarisation (ou chapitres de ces ouvrages)

2011
Saint-Omer, le guide
, Paris, éd. Patrimoine, centre des monuments nationaux, 2011 (textes relatifs au patrimoine monumental religieux médiéval, p. 44-47, 60-61, 71, 115-116).

Presse, films, vidéos, émissions radio-télé, etc.

 

Autres publications (catalogues d'expositions, notices, rapports...)

2011
Participation à la rédaction de la plaquette
Laissez-vous conter la cathédrale Notre-Dame et son enclos. Histoire et architecture (2011), coordonnée par le service Ville d’art et d’histoire de Saint-Omer (p. 10-13)

2008
Participation à la rédaction du livret d’exposition
L’abbaye Saint-Bertin, un haut lieu d’art et d’histoire en Europe, réalisée par le service Ville d’art et d’histoire de Saint-Omer (p. 6-9) (2008) – consultable en ligne : http://www.vpah.culture.fr/educatif/aha/fiches/SAINT-OMER/livret_bertin.pdf


Comptes Rendus

 

Articles - Ouvrages - Autres


ARTICLES

 


OUVRAGES

 


AUTRES

Communications

 

Comptes rendus