DOCTORANTS

DANEL Bruno
Doctorant - Lille 3

b.danel@free.fr

ARetour Annuaire

LIVRES À LA UNE...

 

 

 

 

 

AXES DE RECHERCHES

- Architecture religieuse
- Archéologie du bâti
- Rapports entre liturgie et architecture ;
- Dépôt lapidaire : étude de la sculpture ornementale dans l’Artois du XIIe siècle ;
- Histoire du chapitre régulier de Lillers – dotation, organisation, attributions ;
- Hagiographie locale – culte des reliques & pèlerinage


  • PRÉSENTATION
  • RÉSUMÉ THÈSE
  • PARTICIPATION À LA RECHERCHE
  • TRAVAUX

Thèse en cours

La collégiale Saint-Omer de Lillers-en-Artois (Pas-de-Calais). Étude archéologique et architecturale, sous la direction d’Anne-Marie Legaré et d’Arnaud Timbert


Expérience professionnelle - Responsabilités collectives - Sociétés savantes

Professeur des écoles à la retraite

 

 

La découverte fortuite, sous les combles du collatéral nord de la nef, d’un dépôt lapidaire de quelque trente-cinq pierres sculptées inédites – manifestement tombées dans l’oubli depuis les années mil neuf cent vingt – aura été l’occasion de rouvrir le dossier de l’ancienne collégiale romane de Lillers-en-Artois (Pas-de-Calais), placée dès l’origine sous le vocable du saint évêque Omer. La première étape aura consisté à dresser l’inventaire exhaustif de ce fonds lapidaire, en vue de son classement au titre de Monument historique. L’état de la question révèle qu’à part quelques articles anciens relatifs à certains aspects de son histoire, de son architecture voire, dans une moindre mesure, de sa sculpture – articles parmi lesquels ceux de Pierre Héliot font toujours autorité – cet édifice que l’on s’accorde à dater du second quart du XIIe siècle n’a jamais fait l’objet d’une monographie exhaustive. L’objet de cette thèse est de proposer in fine une restitution de l’état primitif de l’édifice – en plan comme en élévation –, après avoir au préalable étudié l’impact sur le bâti des évènements historiques que la ville a subis (guerres, sinistres divers, ...), ainsi que celui des campagnes de restauration entreprises (notamment celles des XIXe et XXe siècles sur lesquelles on dispose d’une documentation relativement abondante), puis de fouilles archéologiques des années cinquante. Avec leur aspect archaïsant, certaines pièces du dépôt lapidaire – chapiteaux, corbeaux – apportent un éclairage nouveau sur la sculpture du roman tardif, en place dans la collégiale, 1 tandis que certaines autres – claveaux d’ogives de profil torique avec queue d’engagement – d’un modèle introuvable à Lillers aujourd’hui, amènent à reconsidérer quel type de voûtement a pu être adopté dans le parti d’origine et, partant, quelle datation leur attribuer. De la même manière, les rares parties anciennes de l’édifie préservées des restaurations présentent toujours des vestiges que l’on pourra étudier selon la méthode de l’analyse archéologique du bâti. Tel est le cas, dans le domaine de la sculpture, d’un tailloir inédit du déambulatoire, à motif de dents-de-scie unique dans tout l’édifice. En ce qui concerne l’architecture, des arrachements de voûtes visibles dans les bras nord et sud du transept indiquent la présence d’une ancienne tribune adossée au revers de chacun des murs-pignon : était-ce là un espace réservé aux chantres ? Sinon quel en était l’usage, et quel en était le chemin d’accès ? En d’autres termes, se posera la question du rapport entre architecture et liturgie : définition des différents espaces ecclésiaux (espace sacré réservé aux clercs / espace dévolu aux laïcs, ...), leur articulation, leur utilisation, en se plaçant dans une perspective diachronique.

The fortuitous discovery in the northern nave side-aisle attic of a forgotten lapidary store composed of some 35 carved limestone pieces – obviously left there after the reconstruction in the 1920th – gave us by chance the opportunity to reconsider the archaeological and architectural study of the Romanesque collegiate church, in the city of Lillers-en-Artois (Pas-de- Calais), dedicated from the very beginning to the holy bishop St Omer. Making an accurate inventory of this lapidary store in order to place it in the care of National Heritage was the very first step. Except a few somewhat dated papers – some of which by the French art historian Pierre Héliot are still topical – about its history, its architecture and, on a minor scale, about its sculpture, the state of the question actually shows that a complete monograph of that monument, which is reputed to date back to the second quarter of the 12th century, still remains to be written. The dissertation ultimately aims reconstructing the primitive state of the church – ground plan and layout of its elevation as well –, which requires beforehand to research and study all reported events that might have an impact on the building (such as war, or any other kind of damage), including the rather abundant heritage documentation on the 19th-20th century restoration campaigns, and the archaeological excavations results of the 50th as well. Some capitals or corbels preserved in the lapidary store follow an archaic pattern that shed new light on the late Romanesque sculpture in this church; in the same way, some archaic arch stones with semi-circular section and long tailing – which cannot be found anymore in Lillers nowadays – lead us to reconsider what type of vaulting was actually set up in the original building design, and subsequently its dating. In the same way, the few genuine parts ever protected from restorers still show worth studying remains to which should be applied the method of the building investigation. Such is, as for the sculpture field, an unique impost bearing a sawtooth motif, located in the choir side-aisle. As for architecture, badly eroded remains on the surface of both transepts walls show the shape of curved pointed arches that could have originally support a gallery: what was the use of these galleries? Were they solely reserved for a choir? And by which way to reach them? In other words, we’ll have to consider the link between architecture and liturgy; which was, in a diachronic approach, the layout of the different places in the collegiate church: the sacred area restricted to the clergymen, the area left for laymen, ...

Communications - Animation de la recherche - Valorisation


COMMUNICATIONS


Congrès, conférences, journées d'études

2016
- 11 fév. : Présentation de l’état d’avancée de ma recherche à des étudiants de Master 2 en histoire de l’art médiéval, dans le cadre du séminaire de méthodologie organisé par Mme. Legaré, Université de Lille 3.

2015
- 19 sept. 2 : Aspects de la sculpture monumentale de la collégiale romane de Lillers-en-Artois, Conférence grand public donnée à l’occasion des journées européennes du patrimoine, en la salle Sainte-Cécile de Lillers

2008
- 12 déc. : Le dépôt lapidaire de la collégiale de Lillers, lors de la journée d'études organisée par M. Arnaud Timbert, « L’architecture en objets (2e rencontre) », INHA.


VALORISATION


Conférences grand public


Produits (bases de données, posters...)

 

Divers (participation à des tables-rondes, expositions...)

- Organisation d’une exposition de pièces sélectionnées du dépôt lapidaire, à la collégiale de Lillers, dans le cadre de la participation aux journées européennes du Patrimoine en 2013 et 2014.
- En partenariat avec les acteurs locaux – mairie, paroisse, office du tourisme –, participation à une réflexion collective sur la préservation et la valorisation du fonds lapidaire de la collégiale, devant déboucher sur la création d’un lieu pérenne d’exposition in situ.
- Élaboration du dossier d’inventaire de l’ensemble du dépôt lapidaire de la collégiale de Lillers en vue de son classement par la DRAC au titre des monuments historiques.


ANIMATION DE LA RECHERCHE


Organisation de Colloques, Journées d'études, expositions... - Animations de tables rondes - Programmes internationaux

Ouvrages - Articles - Rapports, médias... - Comptes Rendus

 


OUVRAGES


Ouvrages scientifiques

 

Direction/Coordination d'ouvrages

 


ARTICLES


Revues

 

Chapitres d'ouvrages (de livres, d'actes de colloques...)

 


RAPPORTS, MÉDIAS...


Articles de revues (sans comité de lecture, de vulgarisation)

 

Ouvrages de vulgarisation (ou chapitres de ces ouvrages)

 

Presse, films, vidéos, émissions radio-télé, etc.

 

Autres publications (catalogues d'expositions, notices, rapports...)

 


Comptes Rendus